Quels débouchés pour les formations courtes ou intermédiaires ?

Les formations courtes ou intermédiaires sont bien sûr moins profondes et moins fournies que les longues qui s’étalent sur quelques années. Elles se concentrent davantage sur la professionnalisation des apprenants et sur la pratique que sur la théorie.

Les formations courtes ou intermédiaires sont-elles intéressantes ?

Les leçons sont donc moins nombreuses car l’objectif est de faire en sorte que les étudiants puissent être aptes au travail dans les meilleurs délais. On comprend donc que ces formations courtes sont particulièrement intéressantes, en tout cas pour ceux qui souhaitent travailler au plus tôt, pour ceux qui ont des moyens financiers modestes et pour ceux qui ont le budget nécessaire à des formations mais ne disposent pas de beaucoup de temps pour cela. Donc, un bon nombre de jeunes ou de personnes plus âgées et même déjà en activités trouvent intéressantes de telles formations.

Les débouchés au terme des formations courtes ou intermédiaires

Les débouchés sont multiples, notamment dans certains secteurs. C’est le cas des métiers des services à la personne, dans le domaine de la santé, au niveau des entreprises etc. Dès maintenant et dans les années à venir, les recrutements dans ces métiers seront à la hausse. En effet, étant donné qu’il y a constamment des départs à la retraite, que les besoins augmentent, de nombreux postes se libèrent et se libéreront et d’autres se créeront. Et cette tendance ira en augmentant. Les débouchés sont donc garantis dans ces secteurs et pourtant, la plupart des métiers proposés ne réclament que des formations courtes ou intermédiaires.

Dans la santé, quels sont les débouchés des formations courtes ?

Au sein des hôpitaux et des établissements hospitaliers, dans les cliniques et les maisons de retraite ainsi que dans les cabinets médicaux, qu’ils soient de petite ou de grande structure, on recrute pratiquement toute l’année. On ne parle pas ici du métier de médecin car le nombre des étudiants en médecine sont toujours limités par le “numerus clausus”. Mais il est question des métiers d’infirmiers, d’aide-soignants, de sage-femmes, des métiers qui se développeront encore d’ici 2022. Des formations courtes permettent d’accéder à ces professions nobles puisque ceux qui les exercent contribuent à la santé et au bien-être des personnes. Juste 3 ans d’études après le bac, un jeune peut postuler pour devenir infirmier. Une formation d’un an suffit après un Bac Pro pour le poste d’aide-soignant. Même sans Bac, un jeune ayant un CAP Petite enfance peut candidater.

Y a-t-il de débouchés pour les formations courtes dans le commerce ?

Il y aura toujours des débouchés pour des postes en entreprise commerciale. En France, chaque année, ce sont 80 000 postes qui sont pourvus dans le domaine commercial. On recherche des attachés commerciaux, des représentants commerciaux, des techniciens des services administratifs etc. Les jeunes titulaires d’un Bac+2 à orientation commerciale n’ont donc aucun souci quant aux débouchés, car les entreprises embauchent en masse. Toutefois, ils doivent suivre des formations très complètes, même courtes, pour répondre aux exigences toujours plus élevées des entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *